Faites connaissance avec le meilleur matériel pour DJ
Coup de coeur

CDJ-3000 de Pioneer DJ : Nos avis & tests

Caractéristiques
  • Logiciels compatibles : Rekordbox, Serato DJ Pro, Djay Pro, Traktor Pro 3
  • Formats lus : ALAC, AAC, AIFF, FLAC, MP3, WAV
  • Poids : 5.5 kg
  • Dimensions : 329 x 453 x 118 mm
  • Jogwheel : 206 mm
  • Affichage : Ecran 9 pouces et Jog Display
  • Convertisseur N/A : 32 bits
  • Distorsion : 0,0018 %
  • Connectique : Connection LAN, deux ports USB, sorties RCA et coaxial

Après le célèbre CDJ-2000 Nexus 2, Pioneer innove en nous proposant le CDJ-3000. Il est d’ores et déjà qualifié comme le top de la gamme CDJ. Un écran nettement plus performant, une jogwheel améliorée, de meilleurs hotcues, le Beat Jump, un key shift… Et encore plein d’autres options qui promettent !

La gamme CDJ a plus de 25 ans aujourd’hui. Après toutes ces années, les modèles ont évolué peu à peu afin d’intégrer des nouvelles fonctionnalités. La musique numérique, le DJing sur ordinateur portable, la fin du vinyle et du CD en tant que formats courants et l’apparition de nouvelles méthodes comme le keymixing ont modifié la définition même du DJing.

Pioneer DJ a su s’adapter en intégrant les dernières technologies sur ses modèles. Ils restent aujourd’hui parmi les acteurs à la pointe du marché.

voir sur woodbrass
Le CDJ-3000 vous intéresse ?

Vérifiez son prix auprès de notre partenaire !

1

CDJ-3000 : Un bref aperçu

Premières impressions

Alors qu’a fait Pioneer DJ pour garder le CDJ-3000 dans l’ère du temps? Ont-ils intégré le type de fonctionnalités que les DJ utilisant des contrôleurs aiment et auxquelles ils sont habitués ? Si c’est le cas, comment y se sont-ils adaptés aux différents besoins des DJ professionnels, des clubs et des festivals ? Et Pioneer DJ en a-t-il fait assez pour que le CDJ-3000 puisse se mesurer aux équipements de Denon DJ ?

La marque parle d’une « nouvelle dimension« . Est-ce que cela fait simplement référence à la taille des appareils ou représentent-ils vraiment une toute nouvelle dimension du DJing ? Voyons tout ça ensemble.

Apparence

Dès le déballage, on a l’impression d’être en présence d’un CDJ. Il a à peu près les mêmes dimensions, même si en réalité il est un peu plus profond et très légèrement plus large. Tout semble être à la même place et de la même conception de base.

CDJ-3000 vu de dessus

Cependant, on remarque rapidement les différences, même avant la mise sous tension. L’écran est la première chose qui saute aux yeux ! Il est beaucoup plus grand (il fait maintenant 9 pouces), et domine donc le haut de l’appareil d’une manière que l’écran du CDJ-2000NXS2 ne faisait pas. Les boutons de source ont été déplacés du côté gauche. Les quatre boutons et la molette de navigation ont été écartés plus à gauche, occupant l’espace où se trouvait le bouton d’éjection de CD.

CDJ-3000 zoom sur l'écran

D’ailleurs à ce propos, l’usage de l’imparfait n’est pas anodin. En effet, il n’y a tout simplement pas de bouton d’éjection de CD. Et pour cause, il n’y a pas de lecteur CD ! Bien qu’il s’agisse d’un modèle CDJ, il n’en a plus que le nom.

Il s’agit désormais d’un lecteur entièrement numérique, qui peut fonctionner avec des cartes SD et USB. Il peut aussi lire des collections Rekordbox en réseau, et de la musique sur un smartphone connecté. Le CDJ-3000 permet également de piloter un logiciel DJ (Rekordbox, Serato, Traktor…).

Disposition des boutons

Le deuxième changement le plus important est la refonte des boutons de sélection. Ils apparaissent désormais sur une ligne horizontale droite directement sous l’écran, et dont le nombre a doublé, passant à huit. Ils sont encore assez petits, et toujours en plastique dur, mais cela reste une grande amélioration. Elle reflète l’importance des hotcues dans le DJing tel qu’il est pratiqué aujourd’hui.

CDJ-3000 vu de dessus

Il y a beaucoup d’autres petits changements, et des fonctionnalités qui méritent d’être étudiées :

  • Les boutons Beat Jump sont apparus au-dessus de la bascule de direction FWD/REV/SLIP REV redessinée
  • Un bouton de boucle instantanée à 8 temps rejoint le bouton de boucle à 4 temps
  • Le mode Slip a été déplacé en haut à gauche où il rejoint un nouveau bouton Quantize
  • Il y a un nouveau bouton Key Sync (nous y reviendrons plus tard)
  • Le bouton franchement inutile pour régler la vitesse de démarrage de la platine a été judicieusement abandonné

Finitions du CDJ-3000

Un examen plus approfondi de l’appareil révèle également une amélioration subtile mais notable de la qualité de fabrication. On a une jogwheel plus soft, qui ne s’écarte toutefois pas trop de la sensation du modèle précédent. Vient aussi une plaque métallique couvrant l’ensemble de la partie supérieure de l’appareil, et pas seulement la zone centrale comme auparavant. On a aussi un câble IEC verrouillable à l’arrière, avec la même disposition que le modèle d’avant.

CDJ-3000 vu de derrière

L’installation est la même que pour le CDJ-2000NXS2, on le branche à une table de mixage. Pioneer DJ fournit un câble numérique ainsi que des RCA. On utilise ensuite le port Ethernet pour le relier à d’autres lecteurs et à la table de mixage, via un hub de commutation. On est ainsi prêt à utiliser toute la musique analysée par Rekordbox sur SD ou USB.

Les autres options sont disponibles (utilisation de LINK pour faire du DJing à partir d’une bibliothèque Rekordbox d’un ordinateur portable, ou contrôle complet du logiciel) sur USB, WAN ou WiFi. Notez que pour ce dernier, votre routeur de commutation doit en être équipé. En effet, il n’y a pas de WiFi intégré sur ce lecteur DJ.

L’Ethernet (« Pro Link » dans le jargon de Pioneer DJ) est désormais en gigabits, ce qui permet à six lecteurs de rejoindre un réseau Pro Link.

schema réseau d'une table de mixage et quatre platines dj
2

Prise en main du CDJ-3000

Notre avis en bref

Zoom sur l’écran

L’écran est certainement ce qui nous captive au premier abord, surtout si on compare avec le petit écran moins lumineux et au rafraîchissement plus saccadé du DDJ-2000NXS2. Il est honnêtement incroyable pour un lecteur DJ. Non, il n’est pas en verre comme celui des tablettes de taille similaire (ou même comme celui des lecteurs Denon DJ Prime), mais il est lumineux, d’une résolution décente (1280 x 720), et d’un défilement parfaitement fluide.

En bref, c’est un plaisir de mixer avec cet écran, et une énorme amélioration par rapport à l’écran du CDJ-2000NXS2. C’est la raison la plus visible pour laquelle ces lecteurs ont fait un tel bond en avant par rapport à leurs prédécesseurs.

zoom sur l'écran du CDJ-3000

La résolution plus grande signifie que vous pouvez bénéficier de plus d’informations à afficher lorsque vous parcourez les pistes. C’est plutôt sympa d’avoir l’artiste et le titre affichés pour les morceaux. Mais la fonctionnalité a également été augmentée de plusieurs manières, comme nous le verrons tout au long de cette review. On n’est pas sur du multi-touch, mais au moins il y a un contrôle tactile, et honnêtement sur un appareil à fonction unique comme un lecteur DJ, l’absence de multi-touch n’est pas si important.

En résumé, l’écran du CDJ-3000 est clairement un des éléments avec lesquels mixer sur cette unité est très agréable.

Améliorations de la jogwheel

Dans l’ensemble, Pioneer DJ a réussi à trouver le juste milieu entre les améliorations apportées aux jogs et le maintien d’une certaine familiarité. La jogwheel du CDJ-3000 a subi une très petite modification de la plaque supérieure en acrylique, qui est désormais légèrement rainurée. Cependant, elle oscille moins, et est plus silencieuse à l’utilisation. Elle conserve également la commande mécanique Jog Adjust qui permet d’ajuster le jeu.

L’un des plus grands changements apportés aux jogwheels sur ces lecteurs DJ sont les écrans internes de 3,5″. Ils sont les mêmes que sur le contrôleur DDJ-1000 de Pioneer DJ et constituent une grande amélioration par rapport au modèle précédent. Ils indiquent toujours la position de la piste, montrant également les positions de Hotcue et de Cue Loop. On est aussi informé si on a le mode Slip activé ou non, donnant également un statut rapide sur le deck Sync et Master.

zoom sur l'écran de la jogwheel d'une platine CDJ-3000

Pour les DJs visuels (comme moi), les jogs affichent également les illustrations des pistes directement sur le lecteur. C’est une touche agréable pour certains, mais qui change la donne pour d’autres.

C’est plutôt super pratique de savoir quelle musique est chargée sur le deck, juste en jetant un coup d’œil à l’illustration. Ca peut paraître bête, mais personnellement c’est beaucoup plus agréable, et on gagne du temps !

3

Fonctions du CDJ-3000

Aperçu des features

Analyse, recherche et chargement des musiques

Tout d’abord, mettons les choses au clair : vous devez absolument analyser votre musique dans Rekordbox avant de la jouer sur le CDJ-3000. Il n’y a pas d’analyse embarquée des BPM, des données de forme d’onde, de la tonalité, etc. C’est assez étonnant, d’autant plus que cela serait possible, puisqu’il a en fait plus de puissance de calcul que le SC6000 rival de Denon DJ. Ce choix peut sembler décevant, mais en réalité le nombre de fonctionnalités du lecteur compense largement.

Une fois que vous avez chargé une collection musicale correctement analysée, le plaisir commence vraiment.

Les boutons Source , Browse, Tag List, et les nouveaux Play List et Search, ainsi que le bouton Menu, apparaissent maintenant en une rangée bien ordonnée en haut de l’écran. L’ancien bouton Info a été placé sur l’écran tactile du CDJ-3000.

Il y a également une petite lumière qui s’allume dans la couleur de la source sélectionnée. On peut aussi attribuer des couleurs aux sources. C’est un bon moyen de toujours savoir d’où vient la musique d’un CDJ-3000 en particulier.

Le fonctionnement de l’ensemble est similaire à celui des modèles précédents, mais avec un plus bel écran. Il est beaucoup plus fluide et les informations affichées sont beaucoup plus nombreuses.

Affichage des musiques

On peut toujours choisir comment afficher sa musique dans la partie gauche de la fenêtre de navigation (par artiste, titre, liste de lecture, dossier, etc.). Toutefois, il s’agit désormais de petites icônes qui laissent le reste de l’écran libre pour les informations sur les pistes. Notez que vous pouvez configurer les options qui vous sont présentées ici dans Rekordbox avant d’exporter votre musique sur USB/SD ou de la connecter via LINK).

De plus, lorsqu’on appuie sur Play List, Tag List ou Search, l’affichage des catégories sur le côté gauche disparaît complètement, ce qui vous donne encore plus de place à l’écran.

On peut trier sa musique en appuyant sur les en-têtes de colonne. Cette fonction est particulièrement utile ! En effet, elle rend l’écran beaucoup plus conforme à l’expérience d’utilisation d’un logiciel. Par exemple, on peut afficher l’artiste et le titre, mais on peut également choisir Album ou Classement. On pourrait aussi imaginer avoir l’année, ou le genre de musique.

selection des titres sur un écran d'un lecteur DJ

On peut aussi trier par ordre alphabétique en maintenant appuyé le bouton de navigation, ou faire défiler la liste sélectionnée page par page au lieu de piste par piste.

Gestion de la Tag List

La Tag List fonctionne comme avant, un moyen de préparer les pistes avant de les lire. On touche le bouton Tag Track (en haut à droite) pour ajouter une piste à la liste des tags, et on touche à nouveau le bouton pour supprimer une piste. Lorsqu’on est dans Tag List, il suffit de maintenir le bouton Tag Track enfoncé pour supprimer une piste, ou appuyer sur Menu pour convertir la Tag List en liste de lecture ou la supprimer entièrement.

Notez que c’est le seul endroit du système d’exploitation où on peut créer des listes de lecture. Il n’est pas possible de renommer, organiser ou travailler davantage sur les listes de lecture à partir du CDJ-3000, comme on pourrait le faire avec d’autres lecteurs.

Il est possible d’effectuer des recherches de la même manière qu’auparavant, en appuyant sur Search pour faire apparaître le clavier à l’écran. Cette fonction fonctionne très bien avec la nouvelle colonne disponible sur l’écran.

Filtrer sa musique

Le CDJ-3000 a aussi un filtre de musiques, qui fonctionne comme avant. Il filtre les pistes qui vous sont montrées par BPM, clé, couleur, classement, étiquette et ainsi de suite. L’écran d’édition du filtre qui permet de décider des critères de filtrage n’a pas changé.

Comme auparavant, on peut accéder à accéder à l’écran des raccourcis en maintenant enfoncé le bouton Shortcut. La fenêtre des raccourcis comporte désormais des options supplémentaires. On a la possibilité de déplacer la tête de lecture plus à gauche sur l’écran (pour vous montrer davantage l’audio à venir). On peut ajuster le réglage de la luminosité de l’écran, et le réglage de la taille par défaut de la nouvelle fonction Beat Jump (nous y reviendrons plus tard).

La combinaison de toutes ce fonctions rend le CDJ-3000 plus immersif, plus fluide et plus riche en informations. En plus de cela, il semble également plus réactif, probablement grâce à sa puissance de calcul supérieure.

Visualisation, formes d’ondes et affichage du beat

L’écran plus grand et plus performant fait que les formes d’onde sont une partie intégrante de l’utilisation de l’appareil, bien plus que sur le CDJ-2000NXS2. On peut choisir leur apparence (bleu, RVB ou l’apparence « 3Band » de Rekordbox), qui montre chaque fréquence et ressemble beaucoup à l’apparence des lecteurs Denon DJ. On peut aussi zoomer ou dézoomer sur la forme d’onde principale à l’aide du bouton de défilement.

zoom sur les formes d'ondes de l'écran du CDJ-3000

Il y a plusieurs visualisations d’ondes sur le CDJ-3000. Regardons cela de plus près :

  • La forme d’onde inférieure, qui affiche l’ensemble de la piste, est similaire aux modèles d’avant, mais est d’une meilleure qualité. Elle affiche également les trois fréquences si vous le souhaitez, et bénéficie de la taille, de la résolution et de la luminosité supérieures de l’écran.
  • La forme d’onde principale, qui est aussi la plus imposante, fait défiler les mesures en cours de lecture sur la platine master.
  • Au-dessus de la forme d’onde principale, cependant, les choses ont changé. Sur le CDJ-2000NXS2, on avait le choix entre des barres de beat (indiquant les temps de la mesure) ou une grille de beat rudimentaire, indiquant la platine en cours et la platine master.

Sur le CDJ-3000, les anciennes barres indiquant les beats ont disparu, et à la place il y a un choix d’affichage de grille de beat bien plus large, ou une forme d’onde pour la seconde piste. Les formes d’onde parallèles font ainsi leur apparition sur les CDJ-3000, offrant aux DJ un moyen intuitif de voir ce qui se joue sur la platine actuelle et la platine master sur le même écran. Une pression sur l’écran au-dessus de la forme d’onde principale permet de choisir laquelle de ces formes d’onde s’affiche.

formes d'ondes sur l'écran d'une platine CDJ-3000

Les fonctions Touch Preview et Touch Cue

Lorsque le CDJ-3000 est utilisé avec une table de mixage compatible (comme la DJM-900NXS) qui dispose d’un bouton « Link Cue« , il est possible d’utiliser les fonctionnalités Touch Preview et Touch Cue. Elles permettent de pré-écouter les pistes à partir d’un navigateur sur n’importe quel lecteur sans les charger, écouter en avance dans son casque une zone sur une piste déjà en lecture. Elles s’activent en touchant les ondes sur l’écran. Ces outils sont assez proches, nous allons les détailler ci-dessous.

doigt sur un écran de platine dj

Touch Preview

Examinons d’abord la fonction Touch Preview. Comme on peut maintenant choisir d’afficher les formes d’onde dans la fenêtre du navigateur, tout comme dans Rekordbox, Pioneer DJ a également ajouté la possibilité de toucher la forme d’onde sur l’écran. La piste sera alors lue à partir de l’endroit que l’on a touché, directement dans votre casque. Cela permet de décider si on veut jouer une piste sans la charger au préalable.

Touch Cue

Touch Cue quand à elle est une nouvelle fonctionnalité très intéressante. Elle ressemble un peu à la fonction « Sandbox » du logiciel Virtual DJ. Elle permet d’écouter en avance une piste que vous êtes en train de lire, mais dans votre casque. Pour ce faire, il suffit de toucher l’ensemble de la forme d’onde de la piste en cours de lecture. Là encore, tant qu’on a activé la fonction « Link Cue » sur la table de mixage, on entendra la piste à partir de ce point dans le casque. Le public quand à lui entendra la piste en cours de lecture comme d’habitude.

Cette fonctionnalité est extrêmement utile pour mixer à plusieurs. Par exemple, vous pouvez prendre le relais d’un autre DJ, aligner votre première piste, puis utiliser Touch Cue pour écouter la fin de la dernière piste de ce DJ, afin de déterminer la meilleure façon de mixer à partir de celle-ci.

Ces deux fonctions offrent une véritable innovation, surtout le Touch Cue, et de plus en plus de DJ s’en servent.

homme qui mixe sur une platine pioneer CDJ-3000

Cues, Boucles, Slip et Beat Jump

Les nouveaux hotcues constituent une amélioration évidente. Ils sont rétroéclairés de manière plus sophistiquée que sur le CDJ-2000NXS2, et vous pouvez choisir de les colorer individuellement ou tous d’une seule couleur (vert). On peut supprimer les hotcues ou les boucles comme toujours, en maintenant le bouton CALL/DELETE et en appuyant sur un hotcue.

Lorsqu’on est dans un mode où ils peuvent servir, des boutons supplémentaires apparaissent à l’écran. Appelés boutons « Beat Loop« , il s’agit d’un ensemble de huit boutons horizontaux allant de 1/16ème de temps à 32 temps. On les obtient à chaque fois que l’on définit une boucle manuelle qu’on déclenche une boucle à 4 ou 8 temps. Ceux-ci agissent comme les boutons Auto Loop des pads des contrôleurs DJ, vous permettant de sélectionner rapidement une longueur de boucle différente.

On peut également sélectionner une deuxième banque de valeurs, pour les triolets et les Auto Loop de nombres impairs, ce qui est plutôt sympa. Si vous n’êtes pas un fondu de solfège, il s’agit d’une décomposition de la mesure différente des quatre temps classiques. C’est une technique en DJing que l’on peut utiliser pour effectuer des transitions sur des rythmes radicalement différents.

Si on veut faire apparaître Beat Loop à tout moment, on peut aussi appuyer sur « Beat Loop » en haut à droite de l’écran principal.

Mode Slip

En appuyant sur le bouton Slip, on passe en mode Slip. Un ensemble simplifié des mêmes boutons apparaît, mais sans deuxième mode de boucles impaires. Ils vont de 1/16e de temps à 2 temps, avec deux valeurs de triolets également. Il s’agit en fait d’un « Loop Roll« , une autre des fonctions habituellement assignées aux pads des contrôleurs.

Beat Jump

Le Beat Jump est une nouvelle fonctionnalité importante, que beaucoup vont adorer. On définit d’abord la taille du Beat Jump dans le menu Utility, et en appuyant sur le bouton Beat Jump avant ou arrière, vous avancez ou reculez de ce nombre exact de temps. Il est exprimé sous forme de multiplicateur (de 1/2 à 64 temps).

pour info
Si vous êtes dans une boucle et que vous appuyez sur Beat Jump, toute la boucle avance ou recule avec, et on reste dans la boucle. C’est sacrément pratique pour se déplacer rapidement dans un morceau, et ne pas avoir à recréer de boucle !

Petite parenthèse, le mode Quantize a maintenant son propre bouton, juste à côté du bouton Slip. Tous vos cues, points de début/fin de boucle, etc. se caleront sur la grille lorsque Quantize est activé. On peut régler sa valeur dans le menu Utilitaire.

Key Mixing et fonctionnalités musicales

Lorsqu’il s’agit d’effectuer une transition entre deux pistes, on fait en sorte de respecter plusieurs points. Calage du tempo, gestion des fréquences, etc. Mais il est également plus agréable à l’oreille de jouer deux morceaux ayant une tonalité harmonique qui matche. C’est ce principe qu’on appelle le keymixing.

Le keymixing est l’une des grandes nouveautés du DJing moderne qui a complètement transformé la manière de mixer. Pour savoir quel prochain morceau choisir, et dans quelle tonalité, la plupart des DJ utilisent la roue de Camelot. Il s’agit d’un outil visuel permettant de savoir quel choix adopter. Pour les plus novices, nous allons consacrer un peu de temps à expliquer l’innovation du CDJ-3000, qui est considérable.

Pour l’exemple, disons qu’on joue un morceau en Cm (Do mineur pour les musiciens, le 5A sur la roue). La roue de Camelot nous indique comment choisir la tonalité du morceau suivant, selon plusieurs possibilités. On peut se déplacer dans le sens horaire, anti-horaire, ou de bas en haut sur le cercle supérieur. Dans notre cas, on pourra jouer un morceau en Fm, Gm, ou Eb.

roue de camelot en couleurs

Les DJ ont pendant longtemps utilisés ces règles. Cependant (attention c’est de la pure théorie musicale ! ) on peut aussi utiliser d’autres tonalités, comme Bb majeur, ou Ab majeur dans notre cas. Cela veut dire qu’on pourrait aussi se déplacer en diagonale. On aurait donc cinq choix possibles au total. On pourrait donc, en prenant ces nouvelles règles, jouer des morceaux ayant six tonalités différentes au total.

En partant de ce principe, il suffit de pitch un morceau d’une ou deux notes au dessus ou en dessous, pour pouvoir matcher n’importe quelle tonalité.

Key Sync

Pour en revenir au CDJ-3000, les CDJ disposent depuis un certain temps déjà du Master Tempo, l’équivalent du Key Lock sur d’autres systèmes. En gros, cela verrouille la hauteur du son quand on change le tempo, ce qui permet de ralentir et d’accélérer les pistes sans qu’elles ne dévient trop de leur sonorité originale. Cela facilite ainsi le principe du keymixing. Mais le CDJ-3000 va encore plus loin.

Si vous avez expérimenté les fonctions de Key Sync sur d’autres systèmes, vous avez peut-être remarqué que les systèmes existants ont un défaut. Parfois, la piste essaye de se synchroniser sur la tonalité actuelle, et devient d’un coup beaucoup trop aiguë ou grave !

En suivant les nouvelles règles harmoniques, et c’est ce que fait le nouveau bouton Key Sync sur les CDJ-3000 – il déplacera le nouveau morceau vers le haut ou vers le bas d’une ou deux notes, et trouvera toujours une correspondance avec le morceau actuel. C’est sincèrement génial que Pioneer DJ ait pensé à intégrer une telle fonctionnalité !

On peut également effectuer un décalage de tonalité manuellement, en appuyant sur « Key Shift » sur l’écran, ce qui fait apparaître trois boutons, un vers le haut, un vers le bas et une réinitialisation. On peut donc aussi s’en servir à des fin créatives à la fin des morceaux, par exemple.

Qualité du son du CDJ-3000

Pioneer DJ a prôné une grande qualité de son, revendiquant le meilleur convertisseur numérique/analogique de tous les appareils DJ. Il est clair que les améliorations apportées à la puissance de traitement de l’appareil ont un impact direct sur la qualité du son. On le remarque en particulier lors de l’utilisation du Key Shit et du Key Sync.

4

Notre avis sur le CDJ-3000

Notre verdict
9Score Expert
Le must des platines haut de gamme de Pioneer DJ

Le CDJ-3000 est sans conteste le produit phare des CDJ. Avec son grand écran, et ses fonctionnalités tactiles, on redécouvre une nouvelle manière de mixer. Les modes Key Sync et Key Shift sont ajustés, afin de permettre encore plus de création musicales. En l’essayant, on n’a plus envie de revenir sur les modèles précédents !

Interface
9.5
Fluidité du jog
9.5
Qualité/Prix
8.5
Fonctionnalités
8.5
Les plus
  • Ecran gigantesque
  • Fonctions tactiles
  • Key Sync et Key Shift améliorés
  • Grande fluidité du jog
  • Ecran intégré dans les jogs
  • Qualité du son produit par le CN/A
  • Fonction Beat Jump
  • Architecture basée sur un MCU
Les moins
  • Pas d'analyse de piste intégrée
  • Pas de double layer en lecture
  • Pas de Wifi intégré
5

En résumé

Après avoir été dans l’attente suite aux annonces de Pioneer DJ, le CDJ-3000 remplit ses promesses. La taille et la qualité des écrans, la fluidité du défilement, les formes d’onde tricolores très dans le style de Rekordbok, l’affichage au centre de la jogwheel emprunté directement au DDJ-1000… Avec en plus des fonctions avancées (Key Sync, Beat Jump, boucles faciles à utiliser, disposition des hotcues, formes d’onde, etc…) . Mixer sur des CDJ-3000 est assez similaire au DJing sur les logiciels et les contrôleurs maintenant. Il coûte à peu près le même prix que ses prédécesseurs, et vous ne voudrez plus jamais revenir aux CDJ-2000NXS2 après l’avoir utilisé !

voir sur woodbrass
Le CDJ-3000 vous intéresse ?

Vérifiez son prix auprès de notre partenaire !

L’absence de double layer (deux sources de musique) est probablement une décision commerciale. Tout festival décent a besoin de quatre CDJ et d’une table de mixage, pour « quatre platines ». On comprend aisément que Pioneer DJ ne donne pas la possibilité d’en acheter que deux. De même pour l’analyse de piste, on aurait apprécié qu’elle soit intégrée. Il reste du travail à effectuer de ce côté là.

L’absence de WiFi est cependant curieuse, car on peut utiliser le CDJ-3000 en WiFi, s’il est intégré à un routeur. Il est peut-être déjà intégré et qu’il sera activé lors d’une mise à jour ultérieure du micrologiciel.

zoom sur une main et une platine pour dj

Pour conclure

L’une des principales conclusions après avoir utilisé les nouveaux CDJ-3000 est qu’ils vont non seulement satisfaire les professionnels, mais de nombreux amateurs sérieux et DJ à temps partiel vont également vouloir les acheter.

Pioneer DJ a conçu une platine DJ qui est vraiment beaucoup plus agréable à utiliser qu’avant. La marque a ajouté quelques nouvelles fonctionnalités bien pensées dont beaucoup proviennent de la gamme de lecteurs XDJ. La marque assure aussi son avenir avec des mises à niveau grâce aux MPU embarqués. Même s’il est concurrencé par les lecteurs de Denon DJ comme le SC6000 Prime, qui a plus de possibilités, le CDJ-3000 offre plus qu’assez pour satisfaire le marché cible pendant les prochaines années.

le saviez-vous ?
Nous avons aussi fait une revue complète du SC6000 Prime, qui est le principal concurrent du CDJ-3000. N’hésitez pas à la lire pour vous faire une idée !

Tags :

Laissez nous votre avis !

Laisser un commentaire

ProPlatine
Logo