Faites connaissance avec le meilleur matériel pour DJ
Le moins cher

Pioneer DJ DDJ-REV1 – Nos avis & tests

Caractéristiques
  • Nombre de voies : 2 voies, 4 decks
  • Logiciel : Serato DJ Lite (upgradable vers Serato DJ Pro)
  • Connectique : entrée micro en jack, sortie RCA, sortie casque en mini-jack, alimentation USB
  • Poids : 2.1 kg
  • Dimensions :  526 x 255 x 59.2 mm
  • Carte son : 24 bits/48 kHz
  • Ratio SNR : 103 dB
  • Distorsion : <0.005%

Le DDJ-REV1 est le nouveau contrôleur DJ d’entrée de gamme de Pioneer DJ pour Serato DJ. Livré avec la version Lite du logiciel, et avec un budget très avantageux, il se qualifie d’emblée en tant que contrôleur DJ débutant. Il est en quelque sorte une nouvelle version de l’ancien DDJ-SB3, et nous allons voir ensemble quelles sont les améliorations qui ont été proposées par la marque japonaise. C’est parti !

voir sur woodbrass
Le DDJ-REV1 vous intéresse ?

Vérifiez son prix auprès de notre partenaire !

1

Installation du DDJ-REV1

Mise en place et logiciel

Mise en place

Pour l’installation, il suffit de brancher l’appareil sur votre ordinateur en USB. Vous branchez ensuite un casque, et un microphone si vous voulez en utiliser un. Notez que ce n’est pas obligatoire de connecter des haut-parleurs. En effet, l’unité peut être lue directement par votre ordinateur portable si vous le souhaitez. Vous pourrez alors directement commencer à mixer, une fois que vous aurez installé et lancé le logiciel DJ !

connectique arrière du DDJ-REV1

Logiciel

Vous devez installer le logiciel Serato DJ Lite pour utiliser le contrôleur. Rendez vous sur sur le site web de Serato et téléchargez-le. Il fonctionne aussi avec Serato DJ Pro si vous le possédez déjà, ou si vous avez effectué une mise à niveau vers ce logiciel. Une fois fait, il n’y a plus qu’à vérifier que tout et bien branché et vous pouvez commencer à jouer votre musique.

Comme c’est le cas avec la plupart des logiciels actuels, Serato fonctionne avec vos propres fichiers musicaux, mais aussi avec les services de streaming. Cela vous permet de mixer à partir de TIDAL, Beatport LINK, Beatsource LINK et SoundCloud Go+, également.
2

Prise en main du DDJ-REV1

Notre avis en bref

Le DDJ-REV1 est un appareil d’entrée de gamme, il est donc tout en plastique, mais la qualité de fabrication est bonne. Sachez que de nombreux DJ professionnels sont contents d’utiliser ces types de contrôleurs comme unités secondaires portables. Il est également agréable à utiliser.

La première chose que l’on remarque, c’est que la disposition des decks de cette unité est en battle.

La disposition en battle est une disposition des platines utilisée par les DJ qui pratiquent le scratch. En tournant les platines à 90°, cela permet de ne pas être gêné par les bras de lecture lors des manipulations, et d’être plus à l’aise. On se retrouve donc avec les faders de pitch en haut, au lieu de les avoir à droite traditionnellement.
flèches violettes sur un controleur DDJ-REV1 vu de dessus

Ensuite, vous remarquerez que la section de mixage ressemble à une table de mixage de battle simplifiée. Elle présente un tiers inférieur simple et net, pour un accès dégagé au crossfader. On retrouve au-dessus les pads de performance, et enfin les commandes d’égalisation.

Donc, dans l’ensemble, nous avons une disposition en battledans un contrôleur DJ. Aucun contrôleur DJ n’a jamais fait cela auparavant, et une fois qu’on l’a vu, on se demande pourquoi il n’y ont pas pensé avant !

3

Fonctions du DDJ-REV1

Aperçu des features

Jog wheels et contrôle du pitch

Les jogwheels sont relativement grandes, et on les sent bien. Elles n’ont pas d’affichage intégrée, et elles ne sont pas motorisées comme celles du grand frère DDJ-REV7. Mais elles constituent une amélioration nette par rapport à celles du DDJ-SB3, ce qui est une bonne chose.

comparaison entre une jogwheel de DDJ-SB3 et DDJ-REV1

Il y a des boutons pour les boucles, simples mais efficaces, au-dessus des jogs. C’est également ici que l’on trouve les boutons pour passer aux platines 3 et 4. Même en utilisant le logiciel gratuit Serato DJ Lite, vous pouvez contrôler quatre platines de cette manière. C’est pas évident à maîtriser, et il faut s’entraîner, mais ça fonctionne très bien.

En haut, on trouve également les boutons de Sync, ainsi que le volume principal (platine de droite) et le volume du casque (platine de gauche).

Mélangeur et contrôle des voies

La section de mixage est remarquable par sa largeur – beaucoup plus grande que d’habitude pour les contrôleurs de cette taille. Cela lui donne une sensation d’espace très agréable. Mais si les upfaders et le crossfaders ont de l’espace, cela signifie que les pads de performance sont petits. Nous en reparlerons plus loin.

section de mixage du controleur DDJ-REV1

Il y a également un égaliseur à trois bandes et un contrôle du trim (niveau). Enfin tout en haut de la table de mixage, on a un bouton rotatif et deux boutons Load pour la navigation dans la bibliothèque et le chargement des pistes.

Comme il s’agit d’une disposition en battle, la section de mixage est plus qu’une simple table de mixage, bien sûr. C’est également là que vous trouverez les pads d’effets et de performance, que nous examinerons ensuite.

Effets

Dans la disposition des contrôleurs « à l’ancienne », populaire il y a quelques années, il y avait deux moteurs d’effets, chacun contrôlant trois effets. Cela faisait beaucoup de boutons et d’interrupteurs, ce que de nombreux DJ ont fini par trouver excessif. Plus récemment, le contrôle des effets à partir du matériel a été réduit, parfois trop pour certains appareils d’entrée de gamme.

Ce n’est pas le cas ici. Vous disposez toujours de deux moteurs d’effets, avec la possibilité de choisir trois effets par voie à partir de l’unité elle-même. On peut aussi modifier la valeur du cycle des effets. Le seul véritable compromis est un seul bouton de Level pour l’effet en cours.

leviers d'effets d'un contrôleur dj pioneer

Plus important encore, vous disposez de leviers d’effets amusants. Ils permettent de déclencher facilement l’activation et la désactivation, à la fois momentanée et verrouillée, de chaque moteur d’effet dans Serato. Les meilleures partie : c’est génial à utiliser et une copie exacte de ce que vous trouverez sur les tables de mixage professionnelles de scratch/battle.

Il y a également un bouton de filtre séparé par voie, comme on peut s’y attendre.

Performance Pads

Comme nous l’avons dit précédemment, la grande section de mixage implique que les pads soient plus petits. Ils sont en caoutchouc (on adore), mais ils sont exigus et rétroéclairés d’une seule couleur. Cela dit, ils permettent d’utiliser les Hot Cues, l’Auto Loop, le Sampler, la « Scratch Bank » (une excellente fonction que l’on ne trouvait jusqu’à présent que sur les appareils Serato coûteux), ainsi que l’effet classique Trans.

Toutes ces fonctions sont limitées dans le logiciel Serato DJ Lite, mais entièrement débloquées dans Serato DJ Pro (achat supplémentaire), où vous obtenez également Beat Jump et Roll.

doigt qui appuie sur un des pads de performance du DDJ-rev1

Mais même en version Lite, vous bénéficiez de la nouvelle fonctionnalité phare : le « Tracking ». Cela coupe le crossfader numériquement en entrée et en sortie, selon divers patterns préprogrammés. Cela permet de réaliser de bons effets de scratch sans avoir à le faire vous-même. C’est particulièrement efficace avec les sons de scratch (certains sont fournis avec Serato) !

Dans l’ensemble, les pads sont corrects. Assurez-vous simplement que vous êtes satisfait de leur petite taille. Ils ont l’air un peu perdus au milieu de ce contrôleur, et il ne faut pas avoir de trop gros doigts !

Autres points

La mesure du son est bonne. Les VU-mètres donnent un feedback par voie, et non le niveau Master, ce qui est plus logique lorsque vous n’avez que deux indicateurs. On apprécie le fait qu’ils aient été conçus de cette façon.

Si vous voulez faire du livestreaming avec cette unité, la prise micro est alimentée par USB vers l’ordinateur, ce qui signifie qu’il est plus facile de mettre en place une installation de livestreaming. Normalement sur ces contrôleurs, ce n’est pas fait de cette façon.

Sachez qu’il n’y a qu’une prise casque en mini-jack. Si votre casque est en jack, il ne conviendra pas et vous aurez besoin d’un adaptateur. C’est un peu dommage, mais pour un contrôleur de cette gamme on ne peut pas non plus tout avoir !

4

Notre avis sur le DDJ-REV1

Notre verdict
8.6Score Expert
Parfait pour les DJ en devenir

Le DDJ-REV1 est un nouveau contrôleur DJ d’entrée de gamme audacieux pour Serato DJ. Avec sa disposition unique en battle, il est parfait pour les débutants qui souhaitent commencer avec un petit budget. On recommande.

Ergonomie
8.5
Qualité/Prix
10
Réactivité
8
Connectique
8
Les plus
  • Qualité des jogwheels
  • Disposition en battle
  • Excellent rapport qualité/prix
  • Adapté pour débutant et intermédiaire
  • Mode Tracking pour des effets de scratch
Les moins
  • Pas de sortie casque en jack
  • Pads un peu petits
5

En résumé

Comme nous l’avons dit au début, le DDJ-REV1 est essentiellement la version plus récente du contrôleur très populaire Pioneer DJ DDJ-SB3, qui se fait un peu vieux.

Tout d’abord, il est rassurant de voir que Pioneer DJ a pris ce chemin. On aurait pu penser qu’étant donné que la société possède son propre logiciel (Rekordbox) avec sa propre gamme de contrôleurs, nous aurions vu la fin des contrôleurs Serato de Pioneer DJ, mais ce n’est pas le cas. Il semble que Pioneer DJ ait été pragmatique, et c’est une bonne chose, car ces unités sont traditionnellement très populaires. On compte aujourd’hui encore énormément d’utilisateurs de Serato !

Le nouveau clivage entre les contrôleurs Pioneer Rekordbox et Serato semble désormais clair. Les contrôleurs Rekordbox adoptent la disposition « club » (deux CDJ et une table de mixage DJM), tandis que les contrôleurs Serato copient la disposition « battle » (deux platines à 90 degrés et une table de mixage scratch). De ce point de vue, continuer à soutenir Serato est logique.

un setup avec un DDJ-REV1, un laptop et deux enceintes, sur fond bleu

Cela dit, les contrôleurs Rekordbox de Pioneer DJ sont toujours légèrement plus avantageux, car le logiciel fourni est plus puissant que celui de Serato DJ Lite. En plus, la mise à niveau de Serato DJ Lite à Serato DJ Pro coûte 99 € de plus.

Dans l’ensemble, le DDJ-REV1 est un remplaçant plus que valable du DDJ-SB3, et devrait être apprécié par les DJ Serato.

acheter sur woodbrass
Le DDJ-REV1 vous intéresse ?

Vérifiez son prix auprès de notre partenaire !

Pour quel type de DJ le DDJ-REV1 est-il adapté ?

Si vous pensez que vous voulez mixer dans des petites fêtes, peut-être un faire peu de performance DJing et scratching, le DDJ-REV1 serait un excellent appareil d’entrée de gamme pour vous. Avec lui, vous développerez la mémoire musculaire pour savoir où tout trouver sur de telles installations. Vous serez alors prêt à passer un jour au DDJ-REV7, ou même à de vraies platines et une table de mixage.

Ce contrôleur sera parfaitement adapté pour des DJ débutants donc. Il fera aussi bien l’affaire d’une unité de secours pour des DJ plus expérimentés, pour animer une petite soirée.

Tags :

Laissez nous votre avis !

Laisser un commentaire

ProPlatine
Logo