Faites connaissance avec le meilleur matériel pour DJ
Coup de coeur

Pioneer DJ DDJ-800 – Nos avis & tests

Caractéristiques
  • Nombre de voies : 2 voies, 4 decks
  • Logiciel : Rekordbox
  • Poids : 4.7 kg
  • Dimensions :  632 x 334.5 x 69.7 mm
  • Carte son : 24 bits/44.1 kHz
  • Ratio SNR : 111 dB
  • Distorsion : < 0.003% (USB)
  • Connectique : 2 entrées phono/ligne en RCA, 1 entrée micro (combo jack/XLR), 1 entrée auxiliaire, 2 sorties master XLR et RCA, 1 retour cabine en jack, 2 sorties casque jack et mini-jack, alimentation USB
voir sur woodbrass
Le DDJ-800 vous intéresse ?

Vérifiez son prix auprès de notre partenaire !

Le DDJ-800 est l’une des dernières nouveauté de Pioneer DJ dans sa gamme actuelle de contrôleurs pour Rekordbox DJ. Il adopte une disposition de style club similaire à celle que l’on trouve sur une installation CDJ-2000NXS2 et DJM-900NXS2.

Si la disposition n’est pas radicalement différente de celle des anciens contrôleurs DDJ, elle représente un changement dans la manière dont Pioneer DJ présente ses contrôleurs Rekordbox DJ. Historiquement, ils étaient des versions « édulcorées » de la norme CDJ/DJM. Avec le DDJ-800 (et les DDJ-1000 et DDJ-400 avant lui), Pioneer DJ vise à faciliter le passage d’une installation en club à une installation à domicile ou dans un bar.

1

Installation du DDJ-800

Mise en place et logiciel

Présentation

Chaque platine du DDJ-800 dispose d’une jogwheel avec un écran intégré. Ce dernier permet de visualiser les données des pistes et les waveforms. On retrouve aussi un bouton Jog Adjust pour modifier la tension de chaque jog. Concernant les pads, on en a huit ici, avec huit modes de performance (on reviendra dessus).

La section de mixage comporte un égaliseur à trois bandes, un bouton Sound Color FX et des faders de gain sur chaque voie, ainsi qu’un crossfader. Il est important de signaleur que le DDJ-800 possède une table de mixage qui fonctionne de manière autonome. Cela signifie que vous pouvez y faire transiter de l’audio provenant de platines ou de lecteurs multimédias connectés. Toutefois, vous ne pourrez pas utiliser les Sound Color FX ou les Beat FX à moins que le contrôleur ne soit connecté à votre ordinateur exécutant Rekordbox DJ. Vous pouvez basculer entre les entrées phono/ligne ou les quatre entrées logicielles (platines 1 à 4 dans Rekordbox DJ) via la matrice de commutation située en haut de chaque canal.

contrôleur DDJ-800 vu de dessus

Les effets se présentent sous la forme des Sound Color FX (Dub Echo, Pitch, Noise et Filter) situés à gauche de la table de mixage, et de la section Beat FX située à droite. Elle est fournie avec 14 Beat FX (nous y reviendrons plus tard). On retrouve diverses commandes pour régler les paramètres des Beat FX et un écran OLED pour visualiser leur statut.

Mise en place

L’installation est très simple. Rendez vous sur le site web de Rekordbox pour télécharger et installer le logiciel. Il suffit de relier le contrôleur au PC via le câble USB, et de brancher un casque et des enceintes, et le tour est joué ! L’appareil possède également une connectique assez complète.

À l’arrière, la DDJ-800 dispose de sorties master XLR et RCA, et d’une sortie cabine en jack. On a également des entrées phono/ligne commutables pour les deux voies, deux entrées micro (une XLR, une jack), et même une entrée auxiliaire en RCA ! Il est clair qu’au niveau de la connectique, ce contrôleur est plutôt bien servi. Cela traduit encore une fois cette volonté de pouvoir faire cette transition entre des installations professionnelles de club, et un setup à la maison.

connectique arrière du DDJ-800

Une prise USB permet de connecter votre ordinateur portable. L’appareil est alimenté par une prise secteur indépendante. On dispose aussi de sorties casque jack et mini-jack, afin de pouvoir s’adapter à tous types de matériel d’écoute.

Logiciel

Le DDJ-800 est Rekordbox DVS-ready, ce qui signifie que vous pouvez y brancher des platines et mixer avec des vinyles timecodés à l’aide de Rekordbox DVS. Toutefois, cette fonctionnalité est un pack payant de Rekordbox qu’il faut acheter séparément.

DDJ-800 sur fond blanc
Le DDJ-800 fonctionnera directement avec Rekordbox DJ sans avoir besoin d’une licence Rekordbox DJ grâce à la nouvelle fonction Plug and Play. Branchez directement le contrôleur au PC pour activer Rekordbox. Vous n’avez pas besoin d’entrer la licence, ce qui est plutôt pratique !
2

Prise en main du DDJ-800

Notre avis en bref

L’unité est très agréable à prendre en main. Pour les DJ ayant l’habitude de mixer en club, c’est un vrai bonheur de se retrouver avec une disposition CDJ/DJM sur un contrôleur. Cela permet de mixer de chez soi, ou en soirée avec des amis sans se sentir dépaysé.

L’inverse est également vrai : un DJ plus occasionnel pourra se familiariser avec les commandes utilisées sur les matériels professionnels.

Pour l’essentiel, cela signifie que les commandes des boucles sont désormais les mêmes que sur des CDJ / XDJ. On a ici deux boutons Loop In et Loop Out. Les effets sont désormais accessibles via une section Beat FX à côté de la table de mixage.

gif animé montrant la similarité entre un DDJ-800 et une disposition CDJ/DJM NXS2

Le poids de l’unité, plus légère que le DDJ-1000, est également un avantage. Vous pourrez facilement le transporter pour soirée dans un appartement par exemple. Pour plus de détails sur la prise en main des différents éléments du DDJ-800, ça se passe dans la section juste en dessous !

3

Fonctions du DDJ-800

Aperçu des features

Jog wheels et contrôle du pitch

La plus grande caractéristique du DDJ-800 est l’affichage intégré des jogwheels. Ils se trouvent au centre des deux jogs et donnent plein d’informations. On retrouve :

  • les formes d’onde des pistes
  • la pochette de l’album
  • la position de la tête de lecture
  • un Cue Scope pour visualiser les prochains hotcues
  • la tonalité du morceau sur la platine
  • le BPM
  • Des informations sur le mode Sync ou Beat Sync

L’idée est qu’en ayant toutes ces informations sur votre contrôleur plutôt que sur l’écran, vous passerez moins de temps à regarder votre ordinateur portable.

C’est une excellente idée en théorie pour les DJ qui ne veulent pas regarder leur ordinateur en permanence. Après, soyons honnête, on ne pourra pas s’en détacher totalement, même si les jogwheels nous donnent énormément d’informations. L’écran d’un ordinateur portable présente une plus grande quantité de données sur une surface d’affichage plus grande.

ecran intégré dans les jogwheels du DDJ-800

Par exemple, il n’y a aucun moyen de voir si vos rythmes s’alignent grâce aux waveforms (formes d’ondes) sur les écrans des jogs. Vous ne pouvez pas non plus parcourir vos listes de lecture et les regrouper – vous devrez regarder votre ordinateur portable pour cela. À vrai dire, ce n’est pas gênant. Il est logique d’utiliser son ordinateur pour effectuer certaines tâches, et l’objectif de ce contrôleur n’est pas d’être totalement autonome.

Ainsi, même si l’affichage intégré n’est ni parfait ni essentiel, il s’agit d’une fonctionnalité agréable à utiliser. Un peu à l’image du contrôleur DDJ-1000, il s’agit d’un ajout intéressant qui permet de gagner du temps, en plus d’apporter un esthétisme à l’appareil.

Le saviez-vous ?
Nous avons justement sur le site une review complète du DDJ-1000, qui est probablement selon nous l’un des meilleurs contrôleurs de Pioneer DJ. N’hésitez pas à la consulter pour vous faire un idée !

On peut le considérer comme un « résumé » de la piste en cours de lecture. Ceci dit, il est compréhensible que certains ne voient pas l’intérêt d’avoir ces informations regroupées alors qu’on a l’écran de l’ordinateur à côté.

Une itération possible pour Pioneer DJ serait un écran intégré au centre de la table de mixage qui affiche les formes d’onde et votre collection, un peu comme le XDJ-RX3.

La gestion du tempo se fait avec un fader de pitch à course longue. C’est un avantage, car cela permet d’être plus précis lorsque vous voulez effectuer un calage tempo., de commandes de transport et de commandes de bouclage.

Gestion des boucles

Les boucles sur le DDJ-800 s’effectuent via les commandes situées en haut des deux platines. Les boutons Loop In et Loop Out permettent de définir des boucles manuelles. Pour définir une boucle automatique à quatre temps, il suffit de maintenir le bouton Loop In enfoncé pendant quelques secondes. Une fois la boucle enclenchée, vous pouvez doubler ou réduire de moitié la longueur de la boucle en appuyant sur les boutons Cue Loop / Call. Pour sortir de la boucle, il suffit de presser le bouton Reloop / Exit. Vous pouvez également modifier les points d’entrée et de sortie de votre boucle en appuyant sur le bouton Loop In ou Loop Out et en ajustant le point avec le bord des jogs.

boutons de gestion des boucles sur un contrôleur Pioneer DJ

Cette méthode est similaire à celle utilisée sur un lecteur multimédia CDJ / XDJ. Il est donc utile de s’habituer à wordflow si vous prévoyez de jouer dans des clubs et des bars. En effet, la configuration CDJ/DJM Nexus 2 est la plus courante dans les cabines DJ.

Effets

La section Beat FX du DDJ-800 permet d’appliquer des effets basés sur le temps à n’importe quel canal, à l’échantillonneur, aux entrées micro ou à tout ce qui sort de la sortie Master. Il y a 14 Beat FX au total : Low Cut Echo, Echo, MT Delay, Spiral, Reverb, Transformer, Enigma Jet, Flanger, Phaser, Pitch, Slip Roll, Roll, Mobius Triangle et Mobius Saw. Autant dire qu’on n’est pas en reste niveau créativité !

Un écran OLED situé en haut de la section Beat FX vous permet de voir quel effet est actuellement sélectionné. Il affiche aussi le tempo et la longueur du beat en cours pour l’effet. Ces paramètres sont modifiables avec les deux flèches Beat situées en dessous.

section des effets du contrôleur DDJ-800

Performance Pads

Les pads de performance du DDJ-800 sont en caoutchouc épais, et non en plastique comme sur les autres contrôleurs. Si vous êtes un habité du site de ProPlatine, vous savez qu’on affectionne particulièrement ce type de pads ! Leur temps de réponse est plus rapide, ce qui permet de jouer des samples à la vitesse de l’éclair. Ils sont de la même taille que ceux du DDJ-1000, ce qui signifie qu’ils sont un peu plus petits que les pads des contrôleurs de taille standard comme le DDJ-RZ. Cela ne pose aucun problème cependant. Ils sont également rétroéclairés avec plusieurs couleurs, ce qui donne une dimension plus sympathique à l’esthétisme global de l’appareil.

pads de performance sur un controleur DJ

Le DDJ-800 comporte huit modes pour les pads : Hot Cue, Pad FX 1, Beat Jump, Sampler, Keyboard, Pad FX 2, Beat Loop, Key Shift. Les quatres premiers sont accessibles directement sur le bouton correspondant. Pour activer les quatre autres, il faut appuyer sur la touche Shift puis sur le bouton du mode voulu.

Une fonctionnalité intéressantes est le mode Page, qui vous permet d’alterner entre deux pages de huit hotcues, ce qui vous permet d’en avoir jusqu’à seize par piste au total ! C’est honnêtement énorme, et largement assez pour laisser s’exprimer sa créativité.

4

Notre avis sur le DDJ-800

Notre verdict
9.3Score Expert
Un excellent contrôleur milieu de gamme

Le DDJ-800 reprend les fonctionnalités de l’excellent DDJ-1000 dans une structure plus légère. Sa disposition héritée des Nexus 2 et ses écrans intégrés en font un contrôleur de choix. On recommande fortement.

Ergonomie
9
Qualité/Prix
10
Réactivité
9
Connectique
9
Les plus
  • Grande ergonomie
  • Ecrans intégré dans les jogwheels
  • Excellent rapport qualité/prix
  • Disposition héritée des CDJ/DJM Nexus 2
  • 14 Beat FX disponibles
  • Jusqu'à 16 hotcues par piste
Les moins
  • Quelques informations manquantes dans les écrans des <em>jogs</em>
5

En résumé

Le DDJ-800 fait tout ce qu’un contrôleur moderne de milieu de gamme doit faire. Il possède des écrans intégrés, un ensemble de fonctionnalités approfondies auxquelles les DJ adeptes du numérique se sont habitués et d’une portabilité, le tout sans sacrifier la construction et les fonctionnalités. C’est le digne successeur du contrôleur tout-en-un DDJ-RR, et à ce prix, Pioneer DJ signe là un produit d’excellent qualité. On recommande !

voir sur woodbrass
Le DDJ-800 vous intéresse ?

Vérifiez son prix auprès de notre partenaire !

Quel est le budget d’un DDJ-800?

A l’heure où nous écrivons cet article, ce contrôleur coûte aux alentours de 875€. A ce prix, il pourrait être le modèle qui inaugure la nouvelle ère des contrôleurs Pioneer DJ imitant de plus en plus la disposition standard des CDJ/DJM des clubs. Il la surpasse même, ironiquement, en termes de capacités. Si vous êtes à la recherche d’un nouveau contrôleur DJ (et si vous souhaitez rester dans l’écosystème Pioneer DJ), ne cherchez pas plus loin !

un setup avec un DDJ-800 et un laptop

Pour quel type d’utilisateur est destiné le DDJ-800 ?

Ce contrôleur est idéal pour tout ceux qui mixent de chez eux, et voulant se faire la main avec une disposition de club utilisée par les professionnels. Il représente l’idée de Pioneer DJ de faire un appareil assurant une transition fluide entre le DJing à domicile, et dans les discothèques / bars.

Avec son prix très avantageux en raison de toutes ses fonctionnalités, il fera parfaitement l’affaire si vous avez un niveau intermédiaire. Un débutant pourra également y trouver son compte, si toutefois il décide de s’investir sérieusement. Le budget est quand même conséquent, et si vous êtes totalement novice, nous vous conseillons de commencer avec un contrôleur d’entrée de gamme comme le DDJ-400.

le saviez-vous ?
Si vous débutez dans le DJing, et que vous recherchez un contrôleur de qualité à un prix raisonnable, lisez notre article sur le DDJ-400. Il sera parfaitement adapté à cet usage !

Tags :

Laissez nous votre avis !

Laisser un commentaire

ProPlatine
Logo