Faites connaissance avec le meilleur matériel pour DJ
Coup de coeur

Pioneer DDJ-400 – Nos avis & tests

Caractéristiques
  • Nombre de voies : 2 voies, 2 decks
  • Logiciel : Rekordbox DJ
  • Connectique : entrée micro jack, sortie RCA et casque mini-jack, alimentation USB
  • Poids : 2.1 kg
  • Dimensions :  482 x 272,4 x 58,5 mm
  • Carte son : 24 bit/44,1 kHz
  • Ratio SNR : 103 dB
  • Distorsion : < 0,005 % (USB)
voir sur woodbrass
Le DDJ-400 vous intéresse ?

Vérifiez son prix auprès de notre partenaire !

Le DDJ-400 de Pioneer DJ est un contrôleur à deux voies destiné à être utilisé avec Rekordbox DJ, qui est également fourni avec l’appareil. Il dispose d’égaliseurs à trois bandes, de potentiomètres de trim, de curseurs de volume pour les filtres et d’un crossfader dans la section de mixage. Bien sûr, il a aussi des boutons de navigation et de chargement de piste, ce qui est fondamental pour un contrôleur.

Livré avec une licence pour Rekordbox DJ, on dispose aussi d’un accès à une série de tutoriels pour DJ débutants intégrés à l’application.

Si vous utilisez les contrôleurs Pioneer depuis un certain temps, vous remarquerez que les platines n’ont pas leur propre section FX, qui est généralement placée au dessus des jog wheels. Au lieu de cela, on a ici une section Beat FX sur le côté droit de la table de mixage.

Le DDJ-400 ressemble au contrôleur DDJ-RB de Pioneer DJ, avec en plus des fonctions de boucle du style CDJ et une section Beat FX. Il s’agit d’un excellent moyen de commencer à mixer ! Surtout si vous avez l’intention de devenir DJ dans un club ou un festival par la suite. Nous allons voir en détail dans la suite de cette review ce que ces changements nous réservent.

1

Installation du DDJ-400

Mise en place et logiciel

Mise en place

L’arrière du contrôleur comporte des prises de sortie RCA Master, une entrée micro en jack avec bouton de niveau, et une prise USB. L’avant de l’appareil dispose d’une prise de sortie mini-jack pour brancher un casque. On aurait aimé retrouver aussi une entrée casque jack, mais ce n’est pas le cas sur cette appareil.

Concernant le micro, on retrouve la même qualité que sur les autres contrôleurs de Pioneer. Le son est clair, et on peut augmenter ou baisser le niveau sonore sans perte de qualité. Pour un appareil d’entrée de gamme, avoir un son sans distorsion, même sur des niveaux élevés est un vrai plus. Ici encore, Pioneer nous montre les qualité des composants utilisés, avec une carte son directement intégrée.

pioneer ddj-400 vu de derriere
pioneer ddj-400 vu de devant

Pour installer le contrôleur, rien de plus simple. Il suffit de le brancher à un ordinateur via le câble USB fourni, et on peut commencer à mixer.

Pour plus de flexibilité, le DDJ dispose d’un mode PC Master Out, contrairement à certains modèles comme le DDJ SB3. Cela signifie que l’on peut choisir d’écouter son mix directement depuis l’ordinateur. Le son sortira sur les haut-parleurs, ou sur une enceinte sans fil. Il sera alors possible d’utiliser votre casque pour préparer indépendamment la sortie Master. A vrai dire, c’est pratique, si on veut pouvoir mixer sur un enceinte connectée, en soirée avec peu de matériel.

controleur dj avec une enceinte marshall posé sur un bureau en bois

Logiciel

Le DDJ-400 est livré avec une licence Rekordbox. Ce logiciel très prisé des DJ professionnels permet non seulement de mixer, mais également de synchroniser ses créations avec une bibliothèque dans le Cloud. Pour démarrer, il faut se rendre sur le site de Rekordbox, et le télécharger. Une fois installé, il suffit de connecter le contrôleur au PC et de commencer à mixer !

Rekordbox permet d’enregistrer vos sets sur le Cloud. Vous pourrez alors les partager avec le monde entier via les réseaux sociaux tels que Mixcloud, KUVO et YouTube. Le DDJ-400 est aussi compatible avec djay Pro pour PC/Mac. Vous pourrez mixer des morceaux en streaming sur des plateformes comme Soundcloud.

Notez que Rekordbox possède une nouvelle fonction Tutorial, qui explique pas à pas les étapes de prise en main du logiciel. Le DDJ-400 est compatible avec ce mode, ce qui est vraiment utile pour les DJ qui débutent. Même si vous n’avez jamais été derrière les platines, vous pourrez facilement apprendre les bases du DJing.

Rekordbox possède aussi un mode Track Suggestion . Il peut sélectionner des morceaux qui iront avec celui que vous êtes en train de jouer. Il pourra vous aider à choisir les titres qui s’intègreront le mieux dans votre set. Le morceau qui s’affiche en haut de la liste est le plus ‘pertinent’ à passer ensuite. Pratique pour préparer rapidement le prochain son, sans avoir à parcourir toute sa bibliothèque !

Trois modes de classement sont proposés :

  • Era: Les morceaux sortis plus ou moins la même année.
  • Mood: Les morceaux évoquant une humeur similaire.
  • Association: Les morceaux ayant des traits en commun, comme l’artiste, le label, etc.
homme dj avec un tshirt blanc qui mixe sur un controleur pioneer
2

DDJ-400 : Prise en main

Notre avis en bref

Grâce à son format léger et compact, le DDJ-400 est très facilement transportable. Parfait donc pour l’emmener chez des amis, ou mixer en soirée ou dans des petites salles. Et si vous voulez passer au niveau supérieur, vous serez vite à l’aise dans la cabine DJ. Et pour cause, ce contrôleur reprend de nombreuses caractéristiques professionnelles. La disposition des boutons Play/Pause et Cue dédiés, des Beat FX, des contrôles de boucles type CDJ et autres, est inspirée par le CDJ-2000NXS2 de Pioneer.

On retrouve donc une prise en main plutôt agréable pour ce contrôleur d’entrée de gamme, aux apparences d’un équipement pro. Le DDJ-400 embarque par ailleurs des fonctionnalités intéressantes. Découvrons les juste en dessous !

contrôleur ddj-400 vu de dessus
3

DDJ-400 : Fonctions

Aperçu des features

Jog wheels et contrôle du pitch

Le DDJ-400 comporte deux platines, chacune dotée d’une jog wheel de 132 mm. Il a huit petits pad avec des boutons de mode : hot cue, beat loop, beat jump, sampler, keyboard, pad fx1, pad fx2 et key shift. Il dispose également d’un pitch fader et d’un contrôle de boucle qui ressemble à un lecteur multimédia CDJ ou XDJ.

Les jogs de ce contrôleur DJ sont similaires à ceux du DDJ-RB. Ils sont tactiles et capacitifs, comme tous les autres contrôleurs DDJ. On n’est pas sur des jogs mécaniques comme ceux que l’on trouve sur le DDJ-1000 ou sur les lecteurs multimédia CDJ / XDJ. Ils sont réactifs, avec une très bonne sensation, et ont un poids agréable similaire à celui des autres contrôleurs DDJ.

La principale différence avec les jogs du DDJ-400 réside dans leur aspect. Leur partie supérieure brillante offre une meilleure adhérence lorsque vous mettez les mains sur le plateau. En plus, leur bord est en caoutchouc, comme ceux que l’on trouve sur un CDJ ou un XDJ. Cela permet de mieux saisir le pitch lorsque vous avancez ou reculez une piste.

Les amateurs de scratch vont adorer la réactivité de ces jogs ! Bien sûr, il leur manque un peu de traction et l’inertie d’un jog de taille standard, mais la sensation est toujours aussi bonne et le scratch est tout à fait possible.

Les faders de tempo ont également été améliorés et sont désormais plus longs que ceux du DDJ-RB, qui étaient des faders à course courte. Cela vous permet d’effectuer des ajustements de BPM plus précis lorsque vous faites correspondre le tempo de deux pistes.

vue de dessus du controleur ddj-400

Contrôles de boucle

L’un des grands changements du DDJ-400 réside dans les contrôles de boucle. Au lieu des boutons d’Auto Loop habituels des anciens contrôleurs DDJ, on a désormais une section de boucle similaire à celle d’un lecteur multimédia CDJ ou XDJ.

Elle se compose en plusieurs parties :

  • Un bouton Loop In : il sert également de bouton Auto Loop à quatre temps
  • Un bouton Loop Out
  • Un bouton Reloop / Exit pour quitter ou relire la section en boucle
  • Des boutons Cue / Loop call, qui vous permettent de faire défiler les Cues et les boucles en mémoire. Ces boutons sont également des boutons de demi-boucle ou de double boucle, comme ceux que l’on trouve sur un CDJ ou un XDJ.

La raison de ce changement est que Pioneer DJ semble vouloir standardiser les commandes de ses équipements. Qu’il s’agisse de matériel de club ou de contrôleur DJ à usage personnel, on retrouve cette tendance.

Il s’agit plutôt d’une bonne idée : passer d’un équipement DDJ à une paire de CDJ peut être vraiment déroutant. De cette façon, la gestion des boucles devient une partie intégrante du workflow, que vous mixiez sur le DDJ-400 ou sur des CDJ dans un club.

controleur ddj-400 blanc

Monitoring et mixage

Le DDJ-400 est doté d’un bouton de mixage pour casque, qui vous permet d’ajuster ce que vous entendez dans vos écouteurs. On peut alors ajuste le son entre la sortie principale et le signal du casque. Cela peut paraître futile, mais cette fonctionnalité est pourtant essentielle si on veut pouvoir préparer ses tracks ! Ce bouton n’existait pas dans le DDJ-RB, ce qui était un peu ennuyeux. Cela signifiait qu’il n’y avait aucun moyen d’affiner ce que l’on entendait dans le casque.

Heureusement, c’est chose faite avec ce contrôleur, et vous pourrez ajuster au mieux votre piste en attendant de préparer votre transition.

Le plus gros inconvénient de ce contrôleur est probablement la section de mixage et sa disposition. Elle imite très bien les unités DJM, mais malheureusement étant donné la petite taille du contrôleur, on dispose de peu de place. Cela a obligé Pioneer à réduire l’espace entre les faders et les boutons d’égalisation.

On apprécie le fait qu’il dispose toujours d’un égaliseur 3 bandes avec passe-haut et passe-bas dédiés sur chaque canal, mais on aurait aimé avoir plus d’espace. En effet, il est facile d’en tourner un par accident. En gardant cela à l’esprit, c’est une bonne chose de voir Pioneer utiliser un petit bouton pour les niveaux de trim, tout comme les mixeurs DJM. Cela permet d’éviter de toucher par erreur ce bouton très important.

section de mixage d'un controleur dj
La section de mixage du DDJ-400

Effets et Beat FX

Les contrôles d’effet des deux platines du DDJ-400 sont regroupées dans la section Beat FX, juste à côté de la table de mixage. On dispose de plusieurs commandes :

  • Un bouton de sélection d’effet, qui permet de faire défiler la liste des effets disponibles (ou de la remonter si vous maintenez la touche Shift enfoncée).
  • Deux boutons Beat qui servent à raccourcir ou d’allonger la durée ou le temps de l’effet.
  • Un bouton FX deck select qui permet d’ajouter des effets à la platine 1 ou 2, et à tout ce qui arrive sur la sortie master.
  • Enfin, un bouton de niveau/profondeur et d’un bouton d’activation/désactivation de l’effet.

Les commandes et la disposition sont similaires à celles des tables de mixage DJM comme la DJM-450 ou la DJM-900NXS2. Elles ont cependant été réduites au strict minimum. Un potentiomètre de sélection des effets aurait été préférable à un bouton, car il est plus rapide de passer d’un effet à l’autre. Bien sûr, vous pouvez aussi cliquer et sélectionner l’effet à l’aide du trackpad de votre ordinateur portable, donc ce n’est pas un problème.

On n’a pas la flexibilité habituelle des sections FX par platine des DDJ, mais dans tous les cas elles ne sont pas non plus sur les platines CDJ. Pour les personnes plus avancées, il est préférable de s’habituer à la disposition du Beat FX. Cela sera d’autant plus simple si vous aspirez à devenir un DJ pro.

controleur dj pioneer ddj-400 sur fond noir

4

DDJ-400 : Notre avis

Notre verdict
8.5Score Expert
Idéal pour les débutants sérieux

Le DDJ-400 est parfait pour un débutant qui veut s’initier au DJing. Pratique, compact, il compte néanmoins de nombreuses fonctions professionnelles. C’est pourquoi il fera aussi le bonheur des DJ pros, qui cherchent un contrôleur de bonne qualité à faible coût, pour emmener partout.

Ergonomie
8.5
Qualité/Prix
8.5
Réactivité
9
Connectique
8
Les plus
  • Grande ergonomie
  • Licence Rekordbox inclue
  • Longs Pitch Faders
  • Adapté pour débutants
  • Le mode Tutorial pour apprendre à mixer
Les moins
  • Pas de de sortie casque en jack
  • Section de mixage un peu petite
5

En résumé

Le DDJ-400 est un solide premier contrôleur pour ceux qui cherchent à se lancer dans le DJing. Par ailleurs, il dispose d’un ensemble complet de fonctionnalités modernes que l’on trouve sur des appareils plus onéreux.

Il a la taille idéale pour les cabines DJ exiguës et pour l’emporter lors de soirées privées. Il n’y a pas beaucoup d’innovation sur le papier, car il s’agit plus d’une évolution de la façon dont Pioneer DJ fabrique des appareils destinés aux débutants. On n’est pas sur une révolution dans sa façon de concevoir le DJing numérique. Toutefois, ce contrôleur reste d’excellente qualité pour son prix.

pioneer ddj-400 posé sur une table grise

Pioneer DJ continue d’innover avec sa plateforme Rekordbox, et commence à s’éloigner des autres applications DJ populaires. Le fait d’imiter la disposition d’une installation CDJ/DJM standard de club, même avec le matériel le moins cher, est un signe intéressant. Cela signifie probablement que la transition d’un appartement à un club sera plus facile pour les nouveaux DJ et les néophytes du setup CDJ/DJM. Cela signifie également que les DJ professionnels et de club à la recherche d’un contrôleur petit et bon marché à emporter en vacances trouveront le DDJ-400 à leur goût.

Dans l’ensemble, il s’agit d’un très bon contrôleur d’entrée de gamme doté de fonctions professionnelles à un prix attractif. Toutes ces raisons font du DDJ-400 le contrôleur DJ avec lequel énormément de passionnés ont commencé. On vous le recommande !

voir sur woodbrass
Le DDJ-400 vous intéresse ?

Vérifiez son prix auprès de notre partenaire !

Tags :

2 Commentaires
  1. Bonjour je possède un ddj 400 et votre article reflète exactement mon ressenti.
    maintenant je souhaiterai évoluer et j’aimerai bien avoir votre avis sur quoi je pourrai me tourner.
    merci.

    • Bonjour! En effet, le DDJ-400 est très apprécié. Le modèle que nous vous conseillons pour aller plus loin est le DDJ-1000 de Pioneer DJ. C’est un vrai coup de coeur ! Il s’agit de la même gamme, mais beaucoup plus polyvalent et professionnel. Une alternative est également le DDJ-800 qui est inspiré du DDJ-1000, mais avec une structure plus légère.
      Si vous voulez essayer un autre style, et apprendre à scratch, le DDJ-REV1 est également un excellent choix.
      Nous avons fait des reviews sur ces modèles, n’hésitez pas à les lire pour vous faire votre propre avis !

Laisser un commentaire

ProPlatine
Logo